Le doux parfum de Marrakech

Aimée, adorée, adoptée... cette ville aux mille lueurs nous invite à l'état de transe, un juste milieu entre rêve et réalité, entre lumière et obscurité. Ses couleurs et senteurs ont inspiré tant d'esthètes. Carnet de voyage sur Marrakech, porte de l'Orient.

L'envolée est belle, comme un oiseau qui plane vers le soleil et l'on se dit que nous partons pour un paradis sauvage. Un pas dans l'avion, un verre de jus de tomate (car c'est bien là la seule occasion où nous en buvons), les quelques pages d'un bon bouquin, quelques instants de sieste à l'écart des regards et nous voilà enfin posés sur le brûlant tarmac de l'aéroport de Marrakech-Ménara. Le coeur embaumé de joie, nous nous glissons dans un taxi pour aller arpenter les rues bondées de la ville : "On m'avait bien dit que c'était la folie ici !". En effet, ça hurle, ça interpelle, ça chante, ça turbule.